mercredi 5 septembre 2012

Sur ta peau

Depuis que je suis enceinte, je fais attention à ce que je me mets sur la peau, et je décortique les étiquettes des différents produits cosmétiques, en particulier ceux destinés à ma grenouille. C'est fou le nombre de saloperies qu'on peut se mettre sur la peau pour être propre / sentir bon / avoir les cheveux brillants / la peau douce ...

Outre les parabens, dont les gens commencent sérieusement à se méfier, nos produits cosmétiques contiennent des composants chimiques dont l’utilisation n’est pas sans danger.
  • Tout d’abord, le phenoxyethanol, un conservateur utilisé dans nombre de cosmétiques, est un allergène reconnu avec un fort pouvoir allergisant et irritant. Il est également soupçonné d’avoir un impact sur le système reproducteur, d’être un perturbateur hormonal, de causer des lésions rénales et d’affecter le système nerveux et le cerveau.
  • Ensuite les PEG ou polyéthylenglycols sont fabriqués à partir de gaz hautement toxiques (miam!). Ils peuvent provoquer des allergies et sont soupçonnés d’être cancérigènes.
  • Les sels d'aluminium, utilisés couramment dans les déodorants, peuvent endommager les glandes sudoripares et seraient susceptibles de se fixer dans certains organes, dont le cerveau.
  • Les PPG ou propylenglycols sont une forme cosmétique de l’huile utilisée dans les freins et les antigels (re-miam!).
  • Les EDTA ont la propriété de se fixer et sont donc critiques d’un point de vue toxicologique. Ils sont également très irritants.
  • Les phtalates seraient cancérigènes, toxiques et nuiraient à la fertilité. Certains produits portant le label Cosmébio peuvent contenir des phtalates.
  • Les BHT et BHA sont toxiques, accentuent les réactions allergiques et ont des effets cancérigènes sur le foie, à haute dose.
  • Le formaldéhyde (ou formol, formalin, methylene oxide ...) est un conservateur fortement allergène et cancérigène.
  • Les paraffines (Parrafinum liquidum et petroleum) sont issues de la pétrochimie. Elles empêchent la peau de respirer et peuvent provoquer des allergies.
  • Le triclosan peut empêcher le bon fonctionnement du foie et perturbe le système endocrinien ainsi que celui de la thyroïde. Il rendrait également les bactéries plus résistantes aux antibiotiques et se retrouve dans le sang, les urines et le lait maternel, sans qu'on en connaisse les effets à long terme.
  • Le Sodium Laureth ou Lauryl Sulfate serait un perturbateur endocrinien et son utilisation particulièrement déconseillée chez les enfants chez qui il pourrait affecter le développement des yeux. Certains produits portant le label Cosmébio peuvent contenir du Sodium Laureth Sulfate.
  • Il faut également se méfier des parfums (indiqués par Parfum ou Fragrance) qui peuvent contenir des dérivés musqués qui s’accumulent dans l’organisme et peuvent provoquer des cancers ou qui peuvent dissimuler la présence de phtalates.
Le problème de ces substances n’est pas tant leur utilisation en elle même que la fréquence de l’exposition. En effet, si l’exposition est occasionnelle, les risques sont limités. Le danger de ces composants réside principalement dans le fait qu’on s’y expose quotidiennement, voire plusieurs fois par jour, pendant des années.
Aux problèmes de santé soulevés par ces produits s’ajoutent leur effet négatif sur l’environnement ainsi que le fait que certaines de ces substances se retrouvent dans les cours d'eau. Tout ceci a donc un impact à long terme.




Pour ma part, je dois dire que je fais particulièrement la chasse aux trois premières substances énumérées ici, surtout pour les produits destinés à la grenouille. J'ai donc souvent recours au bio et je décortique au maximum les listes de composants. Mais je ne suis pas chimiste et mes connaissances  (et ma mémoire !) sont bien limitées.
Les cosmétiques bio offrent une bonne alternative pour nos grenouilles et pour nous aussi, de façon à réduire notre exposition à des produits potentiellement toxiques. Il faut faire attention toutefois à ce que ces cosmétiques soient porteurs d’un label bio reconnu, Ecocert / Cosmébio par exemple. Les cosmétiques bio ne sont cependant pas exempts de produits "nocifs" (comme signalé dans la liste) et rien ne vaut un bon décorticage d'étiquette pour les traquer. A noter aussi que les huiles essentielles présentes dans les cosmétiques bio peuvent parfois être irritantes.

Pour davantage d'informations :
Guide Cosmétox de Greenpeace
http://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/ingredients_chimiques_cosmetiques.php
http://www.penntybio.com/cosm/prisque.htm
http://www.espaceinfirmier.com/actualites/detail/5438/cosmetiques-bebes-attention-danger-.html
http://www.lemieuxetre.ch/beautebio/frame_beautebio_bio_ingredients.htm

Et vous, comment choisissez vous les produits cosmétiques pour votre grenouille ? Faites vous attention à leur composition ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire